À la rencontre de Florence Chauffier pour voir loin et large

voir-loin-large

© Photo Annija Veldre

 

Interview réalisée sur la chanson Asimbonanga
{ Johnny Clegg avec Nelson Mandela }

 

Désormais, Le luxe d’être soi laisse entièrement place
à la création d’expériences à 360°. Nous mettons le cap
vers les antipodes avec les solitaires solidaires visionnaires,
pour créer le monde de demain.
Florence Chauffier

 

D’elle, je dis souvent qu’elle est « mon regard à 180 degrés ». Depuis 6 ans on se complète et depuis 6 mois on co-crée ensemble le futur au présent du Luxe d’être soi.

Consultante en business intuitif, elle est devenue depuis le mois de mars bien plus que mon bras droit : avec elle c’est du grand art à chaque instant, comme seules les rencontres qui changent durablement le cours d’une vie peuvent permettre.

Je suis heureuse aujourd’hui de la faire entrer « dans la lumière de la toile » et de vous faire découvrir cette personnalité hors norme : bienvenue à Florence Chauffier.

 

NOTRE RENCONTRE

 

Ma Chère Florence,

Cela fait 6 mois que tu m’as rejoint en tant que bras droit dans le déploiement du Luxe d’être soi. 6 mois que nous nous aidons chaque jour à grandir en tant que femmes d’affaires artistes et artisanes visionnaires, que je t’accorde ma confiance les yeux fermés, et pourtant bien grands ouverts.

6 mois, mais bientôt 6 ans que tu fais partie intégrante de ma vie. Peux-tu raconter à nos lecteurs comment s’est opérée l’alchimie entre nous, alors que tu étais simplement ma cliente ?

 

Céline, je t’ai contactée en décembre 2011 parce que je voulais définir ma marque autrement, alors que j’étais en recherche d’emploi. Tu n’accompagnes pas la recherche d’emploi, mais exceptionnellement tu as répondu favorablement à ma demande, parce que tu sentais j’avais besoin d’aller au-delà de ma demande, justement.

Je voulais que tu m’aides à montrer ma différence, qu’elle soit perçue comme une valeur ajoutée que je proposerai aux entreprises. L’accompagnement que tu m’as créé sur-mesure a duré 3 mois, et le jour où j’ai signé un CDI pour le poste répondant totalement à mes souhaits, je savais que ça ne serait qu’un tremplin.

Je me suis avouée secrètement que la voie serait autre. Tellement autre, que naturellement j’ai créé mon activité et tu es devenue, sans nous en rendre compte, ma première cliente…

En mars 2012, tu m’évoques l’envie de créer un événement atypique pour les 2 ans du Luxe d’être soi. Mon naturel revient au galop : je visualise à 360° comment cet événement peut voir le jour avec les impératifs que tu me listes. Je te permets de rendre possible ce moment unique en faisant les ponts entre passé, présent et futur de ton entreprise, et en t’aidant à sa mise en œuvre concrète.

Tu m’as permis de rendre visible à mes propres yeux ma différence, celle que j’ai toujours portée en moi : une vision globale marketing + commercial + communication + événementiel qui s’inscrit dans la durée. J’étais au cœur de mon savoir-faire.

À partir là, la relation s’est poursuivie et renforcée entre nous.
L’alchimie est ce court moment où une étincelle vient allumer un feu intérieur…

 

LE DÉCLIC

 

Il y a eu un tournant majeur dans notre Histoire : le 20 juillet 2012, nous débriefions de l’événement des 2 ans du Luxe d’être soi, et nous avons évoqué pour la première fois notre complémentarité troublante et notre évolution parallèle. 2 mois après, tu m’as notifié que tout ce que nous nous étions dit ce jour-là était en train de se réaliser.

C’est toi qui m’a permis de conscientiser que j’avais une intuition de folie et que plus j’allais amplifier mon ouverture de conscience, plus j’allais aider d’autres à le faire, plus mon entreprise allait se déployer… Ce qui fut et est toujours le cas à ce jour.

C’est quoi ton job, en fait ?

 

J’ai une approche holistique – du grec « holos » : le Tout. Je prends en compte toutes les dimensions : physique, mentale, émotionnelle, familiale, culturelle, sociale, spirituelle. J’ai donc une vision globale de l’être dans son environnement qui me permet d’accompagner les entrepreneurs à exprimer leur essence, pour mettre leur business en phase avec leur vérité intérieure.

Cette qualité de connexion retrouvée leur permet de voir Loin et Large.

J’ai compris à travers toutes mes expériences personnelles et professionnelles que l’être humain est le facteur déterminant pour le bon fonctionnement de l’entreprise. Chacun a son histoire de vie, son mode de fonctionnement, ses talents. Le système managérial m’a usé le cœur physiquement.

J’ai frôlé un AVC qui m’a renvoyé ma vie en pleine face.

Cela me tient donc d’autant plus à cœur de permettre à l’être humain de se rendre compte de sa richesse intérieure afin de la déployer avec sens et cohérence et être responsable de vie. Cela me tient encore plus à coeur d’accompagner des entrepreneurs dans leur capital vie.

 

TON EXPERTISE

 


À ce moment-là, les frontières pro/perso s’estompent et l’espace-temps devient notre terrain de jeu et de je favori. En effet, entre nous, le passé, le présent et le futur se superposent en permanence.

Comment expliques-tu cette « pâte à modeler spatio-temporelle » que nous sommes capables de sculpter ensemble, même à distance ? 

 

Le temps ou la distance ne sont que des unités de mesure.
Suite à ce constat, chacun de nous est libre de les utiliser comme bon lui semble.

Quand je suis avec toi, avec mes clients ou toute autre personne, je suis dans un espace vibratoire – le vivant est énergie donc émet des vibrations – qui ouvre un champ des possibles selon nos échanges du moment. Cet espace est rempli par ce que nous sommes, et ce que nous donnons à cet instant.

J’ai une capacité à capter et fusionner des données passé/présent/futur de par mon extra-sensibilité de naissance. J’ai appris à comprendre mon mode de fonctionnement, à l’explorer et à le travailler pour le modeler à bon escient. Cet espace est, comme tu le dis, un espace de jeu où fusionnent des prises de conscience avec des mises en œuvre souvent fulgurantes.

 

TON REGARD

 


Dès 2013, tu m’éveilles au quantique, à la conscience cellulaire et à la voie du chamanisme : j’en comprends au fur et à mesure de mes expérimentations que ce sont d’autres niveaux de réalité auxquels j’ai naturellement accès et que ma responsabilité est de les mettre au service du sens et de la croissance des entreprises.

Sans le savoir, souvent, tu m’aides à baliser le terrain de mes actions à venir. Un an à l’avance, toi et moi pressentons mon changement de vie radical, qui se traduira en février 2015 par mon départ de Paris pour vivre sur la presqu’île du Cap Ferret pendant 16 mois. Là-bas, Le luxe d’être soi entrera dans une autre dimension.

Avec le recul, quel regard portes-tu sur cette r-évolution ?

 

Le regard que je porte à ce jour sur ton installation au Cap Ferret est une évidence. Mon approche holistique, dont je parlais auparavant, m’a permis de réunir dès 2012 un ensemble de données qui te sont propres, qui t’ont menées au constat : il est vital de quitter la région parisienne et de construire ta propre vie avec ta fille.

L’image d’un Ailleurs s’est imposée avec l’élément eau pour te (re)trouver, pour être en lien avec ta nature profonde, pour te rapprocher de ta vérité intérieure. En ouvrant Tes Horizons de Vie, tu as pu donner beaucoup plus d’ampleur au Luxe d’être soi et au chemin que tu parcours avec tes clients.

 

L’ÉVIDENCE
DE TRAVAILLER ENSEMBLE

 

Le 31 décembre 2016, une évidence s’impose viscéralement à moi : j’ai atteint la limite d’un système qui ne repose que sur moi, et j’ai besoin de toi à mes côtés. Officiellement et visiblement. Comme si, en fait, nous attendions cette « ré-union » depuis… toujours.

Comment t’es-tu préparée à ce grand saut et comment as-tu abordé ton « entrée dans la lumière » ?

 

Je n’ai rien préparé : les circonstances se sont croisées. En novembre 2016, mon cœur reçoit pour la seconde fois les soins chirurgicaux d’une rythmologue hors pair. Cette intervention me met dans un immense vide où le silence règne.

« L’avenir est à ceux qui n’ont pas peur du vide » (Valère Novarina) : c’est exactement ça. Durant plus d’un mois, je parle à mon cœur car seul lui sait. J’ai créé un espace qui a émis des données à un instant T.

Le 1er janvier 2017, je reçois ton sms me demandant de nous parler rapidement de cette vision nous concernant. Nous avons longuement échangé sur la mise en place concrète de ta proposition car il était important de prendre un temps de réflexion, non sur le Pourquoi qui était évident, mais sur le Comment.

Un partenariat est une rencontre entre 2 êtres humains, qui ont chacun leurs caractéristiques spécifiques et dont les missions doivent s’accorder pour aller dans la même direction. De mon côté, j’ai aussi réfléchi à comment « travailler pour Le luxe d’être soi » allait s’articuler dans mon activité. J’ai franchi le pas en sautant en confiance dans le vide.

J’ai donc créé officiellement mon entreprise, et rejoint Le luxe d’être soi en tant que partenaire. Depuis 6 mois, je consacre mon temps à mon déploiement, qui rayonne sur mes clients. Mon cœur me dit merci.

 

TA PLACE
AU SEIN DU LUXE D’ÊTRE SOI

 

Le 20 mars 2017, nous officialisons notre collaboration. Je ne sais même pas si ce mot est suffisant pour décrire ce qui nous relie. Pour moi, il y a entre nous à la fois une amitié hors norme, un amour inconditionnel, un emboîtement d’expertise au millimètre près, une vision partagée qui dépasse les mots.

Avec exigence et intégrité, nous élargissons le rayonnement de nos missions respectives tout en élevant la mission du Luxe d’être soi. Je sais que, malgré tout, ça n’a pas été évident pour toi d’exister à côté de moi, après 7 ans à bâtir mon identité et ma marque en solo.

 Comment as-tu créé ta place auprès de moi, et de nos clients ?

 

Effectivement, tu es dans la justesse quand tu me demandes comment j’ai créé, et non trouvé, ma place auprès de toi. Je savais que ce ne serait pas simple, de par ton exigence pour l’excellence que tu menais en solo depuis 7 ans. Et je n’en avais qu’un aperçu…

J’ai alors découvert que tu as un très grand pragmatisme dans ta gestion, autant avec tes clients, tes fournisseurs qu’avec ta comptabilité. Je reconnais la transmission d’un patrimoine génétique à ce niveau-là : tes parents sont des bâtisseurs et gestionnaires dans l’âme.

Tu as créé Le luxe d’être soi comme Christian Louboutin fabrique un escarpin : avec exigence et rigueur dans les moindres détails. Forcément, il m’a fallu observer, saisir et comprendre ton niveau de précision – et aussi te poser des questions sur des choses qui t’étaient évidentes. J’avais l’étrange sensation que tu avais oublié que je n’avais jamais travaillé pour toi !

Je repense à une réplique du film La Discrète où Fabrice Luchini dit « Quand on regarde quelqu’un, on n’en voit que la moitié ». Cela a toujours résonné en moi. Et, j’ai réalisé que c’était également vrai pour ta société. J’ai appris à entrer dans l’escarpin Le luxe d’être soi.

Parallèlement, nous avons conçu la communication adéquate pour informer de cette nouvelle organisation, et surtout pour les personnes désireuses de faire appel à l’expertise du Luxe d’être soi. La transition s’est réalisée avec beaucoup de fluidité, en tout cas pour les personnes qui ont compris l’engagement que demande un tel processus.

Les clients du Luxe d’être soi viennent pour la démarche non conventionnelle que tu as développée durant ces 7 dernières années. Ils ont saisi que cette organisation à 2 était réfléchie et nécessaire pour répondre à leurs spécificités.

Je co-chemine donc depuis 6 mois au sein de ta structure avec 7 entrepreneurs en devenir ou en phase de décollage, ce qui te permet de te concentrer sur les entrepreneurs et dirigeants en pleine expansion, ainsi que sur ta conférence TEDx à venir, ton 2ème livre et la réalisation de ton film.

Parfois, nous avons aussi des clients en commun. Rien n’est figé, tout est toujours en évolution. Les feedbacks que nous recevons de chacun nous permettent de monter à chaque fois d’un cran vers encore plus de sur-mesure et d’édition limitée.

 

L’ÉVOLUTION DE NOS CLIENTS
ET ACCOMPAGNEMENTS

 

Depuis 6 mois, nous réalisons un travail d’orfèvre pour amplifier et structurer la démarche avant-gardiste et haut de gamme du Luxe d’être soi.

Nous avons mis en place des grilles de lecture et des protocoles pointus pour choisir, puis accompagner nos clients vers un très haut niveau d’expertise. Peux-tu en livrer quelques clés ?

 

Nous accueillons et étudions chaque demande, et à certaines périodes elles sont nombreuses. Nous avons longuement échangé ces 6 derniers mois pour accorder notre vision sur le cœur de clientèle du Luxe d’être soi, qui tient désormais en 3 mots : pionnier, bâtisseur, esthète.

C’est ainsi qu’est né un protocole pointu pour repérer où en sont ces clients potentiels, jusqu’où nous pouvons les emmener, et de quelle façon. Cela a induit naturellement de repenser l’accompagnement vers la notion de « co-création » pour libérer notre champ d’actions et faire totalement corps avec eux.

Nous sommes très à l’écoute des besoins et évolutions de nos clients, et chacun d’entre eux est Une Rencontre pour laquelle nous écrivons ensemble une histoire avec leur fil d’or. Cet espace énergétique et vibratoire active la création de nouvelles données, de nouveaux possibles pour leur business, et aussi pour le nôtre par effet miroir.

 

NOTRE FUTUR

 

Finalement, à nous 2, nous traçons la route de l’entreprise du futur : incarnée et intriquée avec ses choix, ses clients, ses collaborateurs, entière, courageuse, prospère parce que centrée sur l’Être.

Nous-mêmes, nous nous remettons en question en permanence pour nous accorder individuellement et à 2, afin d’être toujours à la pointe de nos propositions éditoriales et commerciales.

Comment, aujourd’hui, vois-tu le futur du Luxe d’être soi ?

 

Désormais, Le luxe d’être soi laisse entièrement place à la création d’expériences à 360°. Chaque client est accompagné par nos soins en sur-mesure dans une réflexion transversale et une vision prospective de sa marque. Nous mettons le cap vers les antipodes avec les solitaires solidaires visionnaires, pour créer le monde de demain.

Nous co-créons avec chacun de nos clients LE processus d’expansion de leur business adapté à LEUR profondeur d’être : c’est un accompagnement non conventionnel d’artisanat d’art qui permet d’activer leurs données cellulaires dans le champ des possibles, grâce à l’intrication de nos 2 expertises et extra-sensibilités.

Le Futur du Luxe d’être soi illustrera cette citation de Khalil Gibran :

 

Il y a un moment où les mots s’usent.
Et le Silence commence à raconter.

 

 

17 Commentaires

  • Virginia

    Magnifique partage de cette rencontre entre deux femmes. Merci pour ce recit relatant une expérience humaine et professionnelle qui me donne des ailes. C’est parlant, vibrant et plein d’émotions qui parcourent mon Corps. Je voulais juste vous dire merci à toutes les 2. Au plaisir d’une rencontre prochaine DÂmes à Âme. Je vous envoie mes plus belles pensées et toute ma lumière en portant l’intention que votre chemin commun officiel soit un succès et source d’épanouissements pour vous et vos client(e)s.
    Virginia

  • Florence Chauffier

    Merci Virginia de votre vibrant message. Je suis heureuse que notre partage à Céline et moi vous donne des ailes. Au plaisir de faire votre connaissance. Belle continuation.
    De tout cœur. Florence

    • Céline Boura

      Merci Virginia pour vos encouragements, cela nous fait chaud au cœur. Belle poursuite de route à vous. À bientôt.

  • Claire

    Quelle belle communion et quelle intensité…! Je vous souhaite une heureuse et florissante aventure à toutes les deux. Au plaisir de te revoir un jour Céline et peut-être de faire votre connaissance Florence. Bien à vous, Claire

    • Céline Boura

      Merci Claire !! Je pense souvent à toi. J’espère que tu poursuis ta route dans l’évidence et là sérénité… je crois que oui. À bientôt à Bordeaux ?! Je t’embrasse.

    • Florence Chauffier

      Merci Claire. Je serais ravie de vous rencontrer également. Nous parlons le langage du Cœur. Belle continuation. Et à bientôt.

  • Nana fafo

    C’est avec grand plaisir que j’ai lu tes mots Florence, une belle complémentarité pour le Luxe d’être soi et surtout vous pouvez aussi aider plus de personnes qui ne demandent qu’à être mais ne savent pas comment s’y prendre. Céline, je te suis depuis toutes ces années, grâce à tes articles, je vais au fond de moi et j’avance. Je réalise avec cet article que vivre en étant soi est le plus important. Business ou pas Business c’est une question de fond à se poser : suis-je faite pour entreprendre ? Car même avec une vision de la vie hors des sentiers battus, vivre de ses créations n’est qu’une conséquence pour moi, j’ai du mal à créer et entreprendre, à ne pas me sentir limitée par le système « comptable » et fiscal qui demande une régularité de revenus pour assurer des charges fixes ; or créer c’est prendre le temps de faire ce qu’on a envie, de concevoir, de perfectionner, d’évoluer. Comment entreprendre en prenant le temps de créer ? Je t’admire Céline pour avoir trouver ce chemin… Florence, Céline, je vous souhaite un beau voyage au travers cette collaboration.
    Nadya, alias nana fafo

    • Florence Chauffier

      Merci chère Nadya de vos mots qui nous font chaud au cœur. Je suis sensible à ce que l’être entreprenne sa vie. Car, la vie n’est-elle pas une entreprise à créer chaque jour?
      Au plaisir d’échanger avec vous sur ce sujet prochainement.

      • Céline Boura

        Merci Nadya pour ta fidélité ici. Ta question mérite un article à part entière ! Tout étant vibration qui a un impact sur la matière, la façon dont on envisage et agit avec l’argent, la compta, la fiscalité est un levier de croissance à part entière. La corrélation entre les 2 (être soi et générer un impact économique) est pour moi indissociable de prendre le temps de créer. Il n’y a pas de cloison. Tout fonctionne ensemble. Au plaisir d’en reparler. Bien à toi.

      • Nana fafo

        Merci de vos réponses.
        @ Florence : entreprendre sa vie n’est pas ce qui me pose souci dans cette démarche, car une partie de mes projets de vie est devenue une réalité. Ce qui me questionne depuis 1 an et demi c’est l’aspect professionnel, je n’arrive pas à l’envisager comme « le plaisir de faire ce que j’aime ».
        @ Céline : j’avais bien détecté que pour creuser ma problématique, le rapport à l’argent, sa conception en tant qu’énergie, mes croyances familiales, la peur de ne pas assumer son foyer, est la clé de cette porte encore verrouillée.
        Belle journée à vous deux et au plaisir de vous lire.

  • Emmanuelle

    Je suis convaincue que la vie au delà de rdv est faite de Rencontres.
    Ces rencontres de personnes qui entrent en résonance de façon si fluide, que l’évidence occupe tout l’espace. Au delà de l’évidence vous permettre de vous accorder à l’unissons pour donner cette nouvelle dimension au Luxe d’être soi. La rencontre de deux extra-humains qui ouvrent la vision à 360° à ces « solitaires, solidaires, visionnaires ». Merci pour cette reconnaissance si juste Florence aux travers de ces 3 mots, et ravie de cette rencontre téléphonique (bien que quelque chose me dit que je vous verrai bientôt de visu). Merci à toutes les deux d’Etre.

    • Florence Chauffier

      Merci à vous d’Etre chère Emmanuelle. J’ai hâte que nous nous rencontrions hors ligne. Belle marche dans vos Pas. A bientôt.

      • Céline Boura

        Merci Emmanuelle, ravie de te compter parmi nous, les solitaires solidaires visionnaires, et au plaisir de co-créer toutes les 3 ensemble prochainement 🙂

  • Bernard.F

    Qui est Qui ? Qui dit Quoi ? Merveilleux Duo, Merveilleuses répliques de toi à moi ou de moi à toi qui ne font qu’un .
    Génial, Florence, ce chemin parcouru (mais est-ce le terme juste, tout étant déjà, là présent, juste à cueillir) entre nos premiers échanges lorsque vous étiez en quête de ce que vous êtes aujourd’hui, notre rencontre à la garden-party de juin 2012) et votre présentation de Céline (véritablement marquante et annonçant déjà votre futur) aux rencontres des entrepreneurs de Valeurs.
    Pour la suite, je retiendrais « Il y a un moment où les mots s’usent. Et le Silence commence à raconter. »
    Au plaisir d’autres échanges avec enthousiasme, cela va de soi.
    Merci à toutes les deux
    Bernard

    • Florence Chauffier

      Merci cher Bernard. Nos discussions résonnent toujours autant en moi. Au plaisir d’échanger prochainement sur nos chemins parcourus. A bientôt.

  • Beatriz

    Já alguma vеz pensamento sobre incluindo um pouco mаis do que apenas
    seus artigos? Quer dizer, o que você diz é fundamental е tudo.
    Não obstante pense ѕe você adicionou algum grande gráficos οu videoclip para dar
    suas mensagens maіs, « pop »! Ⴝeu conteúdo é excelente mɑѕ ⅽom imagens е
    videoclipes , еste local poderia definitivamente ѕer um
    do muіt᧐ melhores em seu campo. Excelente blog!

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.