Il est temps d'oser en grand ! • Le luxe d'être soi

Il est temps d’oser en grand !

Kate Moss by Mario Sorrenti

© Kate Moss par Mario Sorrenti

 


Le meilleur moyen de prévoir l’avenir,
c’est d’avoir un projet et de le mettre en œuvre.
– Bernard Reybier, PDG de Fermob

 
A elle seule, cette phrase résume l’évènement hors norme auquel j’ai assisté vendredi dernier : Osons la France, “le forum de tous les possibles”.
Créé en 2012 à l’initiative d’Aude de Thuin, soutenu par des partenaires d’envergure tels que L’Oréal, Ernst&Young, HP, Accor, son objectif est de mettre en lumière les entrepreneurs et managers qui ont fait le triple pari de :
• croire en leurs idées
• avoir un réel impact sur l’économie française, voire internationale
• se réaliser professionnellement et personnellement
12h de conférences dignes de TED, au cours desquelles se sont succédés 35 speakers alliant enthousiasme contagieux et professionnalisme aigü, un auditoire littéralement captivé du début à la fin… j’ai vécu ce moment comme un immense privilège, renforçant ma conviction d’être dans le juste et ma volonté de répandre de plus en plus ouvertement ce message :
 

Entreprendre,
une formidable opportunité pour se trouver,
se réaliser et réinventer le monde.
Même, et surtout, en temps de crise.

 
Loin d’être confinée à de beaux discours ou à des cas isolés fantasques et élitistes, cette journée a mis les projecteurs sur ceux que le grand public ne connaît pas, ne voit pas dans les médias… et qui pourtant mettent chaque jour leurs talents et leurs idées en mouvement pour dépasser la fatalité et la morosité.
Qui gèrent des entreprises florissantes où il fait bon vivre, où la performance n’est pas qu’une histoire de cash et où le mot vision ne sert pas seulement à faire du buzz.
 

Oui, en France en 2013,
on peut avoir une éthique,
des ambitions et un business
qui cartonne en améliorant
la vie des gens !

 
Cette journée incroyablement riche ne pourrait être condensée en quelques dizaines de lignes. J’ai fait le choix d’en extraire des paroles fondatrices, des profils aussi éclectiques qu’installés d’un point de vue business, et de vous proposer une compréhension affinée du fil rouge de ce forum anti-crise : L’INNOVATION.
J’ai partagé ce moment aux côtés de Stéphanie Will, fondatrice de l’agence d’assistants d’élite SW&Vous, que j’avais eu le plaisir d’interviewer en mai 2012 sur le thème Réussir sa vie Vs réussir dans la vie. Connectées par les mêmes valeurs, avec 2 façons à la fois très différentes et très complémentaires de les mettre en oeuvre dans nos entreprises, je vous invite à lire sur son blog sa version de l’évènement : La dernière idéaliste, c’est moi.
Pour ma part, voici ce qu’il me semble essentiel de partager avec vous à l’issue de ce “forum de tous les possibles”. Parmi les personnalités et les visions entrepreneuriales qui m’ont marqué :
 
Aude de Thuin, évidemment.
Personnalité brillante, entrepreneure engagée, elle a oeuvré toute sa carrière pour la reconnaissance des femmes dans la société, en créant notamment le Women’s Forum. Fondatrice et Présidente d’Osons la France, elle a ouvert cette journée en nous invitant à ne pas craindre l’échec car il mène au succès, à comprendre que les contraintes se présentent pour être dépassées. Comment ? En osant suivre son intuition
 
Jean-Michel Ricard, Directeur Général de Siel Bleu
Il a fait le pari il y a 15 ans de faire entrer le sport dans les maisons de retraite, afin de prévenir les effets néfastes de la sédentarité et du vieillissement. Tout le monde l’a traité de fou… aujourd’hui son entreprise compte 270 salariés qui interviennent dans plus de 3000 établissements en France. Sa conviction ? “L’effet Papillon peut changer la vie des gens”.
 
Jean-Marc Dumontet, producteur d’humoristes et de pièces de théâtre
Il a notamment lancé la carrière de Nicolas Canteloup, est propriétaire de plusieurs théâtres parisiens, dont Le Point Virgule et Les Folies Bergère :
“Ce qui marche, c’est le risque et de croire au monde. Quand on a compris ça, on s’en sort. Créer son marché, se faire une place, parce que personne ne vous attend. Avoir un excellent produit et se donner les moyens commerciaux de le développer”.
 
Emmanuel Mignot, fondateur du centre d’appels Teletech
Il a osé le bien-être au travail en déployant des moyens colossaux pour avoir des collaborateurs motivés et engagés. La réussite de son entreprise ? Réinventer le travail pour s’y réaliser. En misant sur la confiance, le bon sens et le travail collaboratif et en organisant le fonctionnement global de son entreprise autour de cette vision. Résultat : un turn-over de ses effectifs réduit à 0,5%, au lieu des 30% habituels de son secteur d’activité.
 
Sophie Pedder, journaliste anglaise à The Economist
Elle a partagé son regard et opinion sur la France : les idées sont là, mais il faut les encourager au lieu de les étouffer. Comment ? “Un monde qui change nécessite une France qui change ses habitudes” : sortir de notre mentalité basée sur l’assistance et la précaution, pour aller vers la prise de risque qui permet d’entreprendre quelque chose qui a du sens pour soi, donc pour les autres.
 
Gérald Karsenty, PDG de HP France
et Véronique Di Benedetto, DG France d’Econocom
Ils misent sur la “coopétition” : 2 concurrents qui unissent le meilleur de leurs 2 offres pour proposer plus de valeur à leurs clients. A changement de monde économique, changement de leadership. Un nouveau management qui nécessite de développer des relations basées sur la transparence et le respect : accepter de perdre et de viser le long terme pour être gagnant.
 
Majid El Jarroudi, délégué général de l’ADIVE
Agence pour la DIVersité Entrepreneuriale
Il aide les entrepreneurs des quartiers à développer des relations commerciales fructueuses avec les grandes entreprises, grâce au 1er programme “Diversité des fournisseurs” en France. L’une des clés de la réussite selon lui ? Identifier des opportunités là où d’autres voient des problèmes”.
 
Jean-Baptiste Rudelle, fondateur de Criteo
Son entreprise est la start up high tech qui se développe le plus vite en Europe : une croissance à 6 chiffres en 8 ans. La réussite, un état d’esprit selon lui : penser mondial – “c’est ça qui fait les grandes histoires” – et penser long terme, en portant une attention constante à la communauté qui les entoure.
 
Emmanuelle Duez, co-fondatrice de l’association WoMen’Up
et fondatrice de The Boson Project, laboratoire de développement du capital humain
Elle est allée interviewer les jeunes entrepreneurs qui réussissent en bravant tous les clichés. Leur différence et leur force : des convictions affirmées, alliées à un grand sens de l’adaptation. Sa conviction à elle ? Remettre la jeunesse au coeur des choix.
“Et si l’ambition prenait un autre sens ?
En osant s’épanouir à chaque échelon de sa vie.
En osant poursuivre son idéal, le seul qui vaille : le sien…”

 

Le mot-clé
et le fil conducteur
de cette journée :
l’innovation

 
On pense à tort que l’innovation, c’est d’avoir un produit révolutionnaire et des moyens conséquents pour le développer. Innover, c’est d’abord penser différemment. Aborder une situation, un marché, une cible, sous un angle inédit : le sien.
Quand on me demande avec quel type d’entreprise je travaille, je réponds toujours : avec des entrepreneurs innovants. C’est pour moi le terme qui exprime le mieux cette capacité à croire que les choses sont possibles, même quand elles ne le sont pas. Rien à voir avec un secteur d’activité, un CA ou un effectif : c’est d’abord l’état d’esprit insufflé par celui qui est aux commandes.
Un cocktail d’anti-conformisme et de courage qui développe une qualité essentielle pour réussir en affaires : la faculté à sentir où va le monde, ce que les gens veulent mais ne disent pas, et donc à ouvrir des portes et créer des ponts, là où la plupart ne voit que des murs.
 
Christian Monjou, professeur à Oxford et à l’ENS, a brillamment conclu ce forum de haut vol en démontrant le lien subtil et évident entre l’art et l’entrepreneuriat :

Innover, c’est oser prendre quelque chose
qui est déjà là et oser dire :
je rajoute autre chose à tout ça.

 
Les points communs de tous ces gens qui osent en grand, prennent des risques et transforment leurs idéaux en réussite commerciale, professionnelle et personnelle :
 

L’action

Des rêveurs c’est certain, mais qui chaque matin posent les actes et les paroles nécessaires à leur réalisation. Ils n’attendent pas que tout soit parfait pour agir, ils font. Et s’ils se trompent, ils recommencent autrement. Et s’ils tombent, ils se relèvent. Et quand ils réussissent, ils continuent à s’améliorer.
 

Une très bonne connaissance
de soi et des autres

Tous ont un parcours atypique fait de reliefs, d’échecs, d’accidents et de recommencements. Ils l’assument, ce qui leur donne une grande force et foi en ce qu’ils font. Avoir dû mobiliser leurs ressources les plus profondes pour avancer leur confère une grande intelligence émotionnelle, et donc relationnelle et sociale. Conséquence : ils savent faire des affaires avec subtilité et cultiver d’excellents réseaux.
 

Une capacité de travail
hors norme

La passion et le fait de se sentir utile leur permet de déployer une énergie colossale pour dépasser les obstacles qu’ils rencontrent. Au-delà de l’argent, ils sont animés par une quête de sens qui leur donne la capacité à voir loin, à penser grand, et sont donc en mesure de projeter leur business sur le long terme.
 

Les pieds sur terre

Une vision oui, des convictions oui, mais surtout ils savent les adapter à la réalité. Très conscients des difficultés du monde dans lequel on vit, ils ont très bien compris que, comme m’avait dit un client haut placé, “pour renverser le système, il faut être dedans et savoir faire l’évolution, au lieu de la révolution”.
 

Profondément vivants

Yeux qui brillent, sourire franc, débit à la fois posé et passionné, tête-corps-coeur alignés… des signes de réussite qui ne trompent pas. Entreprendre, pour eux, c’est se donner les moyens d’avoir une vie qui corresponde à leurs idées. Ils donnent EN-VIE… d’y croire ensemble.
 

Oser, c’est finalement apprendre un peu plus chaque jour à être soi-même
et aider les autres à être chaque jour un peu plus eux-mêmes.
Vos partages d’expériences sont toujours les bienvenus en commentaires !

 

18 Commentaires

  • Elise LP

    Pour avoir participé l’année dernière, ce bain 2013 me semble tout aussi revigorant que l’année passée !
    Que d’idées, d’intentions et d’actions qui convergent vers un monde vraiment plus humain.
    Merci Céline pour ce partage qui confirme à nouveau que le mouvement est en marche !

    • Céline

      Merci Elise, le mouvement n’a jamais cessé d’être en marche 😉 et il devient de plus en plus visible. Et ces éditions méritent amplement d’être étendues à plus grande échelle et à plus large audience. To be continued !

  • Annie | Ma petite entreprise... en Mieux

    Un très bel article en écho à tous ceux qui innovent, à tous ceux qui osent, à tous les optimistes.
    Oui, le mouvement est en marche, trop peu le savent, trop peu le disent.
    Alors merci à Aude de Thuin pour cette projection d’espoirs.
    Merci à toi Céline d’être allée t’abreuver à la source pour nous restituer toute cette énergie.
    Ils y a ceux qui savent saisir le présent pour inventer l’avenir et les autres…
    Soyons nous-mêmes, plus que jamais et construisons nos rêves 🙂

    • Céline

      Merci Annie ! Je ne sais pas si innover c’est être optimiste, mais en tout cas faire au mieux avec ce qu’on a et ce qu’on est… Etymologie du mot “crise” : krisis en grec signifie jugement, décision. La crise correspond à un moment charnière, un point de non-retour où les choses doivent se décider. Le moment ou jamais de prendre une nouvelle direction…

  • sybille

    je partage via facebook, qu’un autre monde est possible et qu’il est déjà en chemin…Article qui donne la pêche tant par sa générosité que par les éléments concrets de réussite…Merci

    • Céline

      Merci Sybille ! Yes we can…

  • morgane

    Céline, te dire que tout cela me parle te surprendra-t-il ? Te dire que lire que, du coup, je suis une entrepreneure innovante me touche. Te dire que tu m’as donné une furieuse envie d’aller au Forum lyonnais très bientôt. Te dire que les mots “intuition, oser, agir sans attendre que ça soit parfait, être soi, faire EN-VIE…” font aujourd’hui partie de mon quotidien. Te dire merci.

    • Céline

      Morgane, te dire merci aussi… Ravie de t’accompagner dans ton envol 🙂

  • Isabelle@Reussitepourmampreneur

    Merci, Céline pour ce superbe article tellement riche !
    Je retiendrai … entreprendre quelque chose qui a du sens pour soi, donc pour les autres ! Et innover en osant simplement être soi-même !
    Merci !

    • Céline

      Merci Isabelle ! L’innovation ultime, revenir aux besoins fondamentaux de tout un chacun : du sens et du bon sens. A bientôt !

  • SL

    Plein d’idées me parlent et m’enthousiasment!!
    “Ne pas attendre d’être parfait pour agir” bien sûr et “apprendre un peu plus chaque jour à être soi-même… et aider les autres à être chaque jour un peu plus eux-mêmes”!
    Merci de ce partage qui donne de la joie et de l’espoir pour notre monde 🙂
    Je t’embrasse,
    SL

    • Céline

      « Ne pas attendre d’être parfait pour agir », je crois que tout commence là ! Merci SL. A bientôt !

  • Diana

    Céline, quelle belle énergie à nous transmettre des voies d’exploration, à partir de ta “capture” en lieux où l’essence et la substance puis l’impact en sont exponentiels. C’est un condensé, je dirais une feuille de route, une “to do list” perpétuelle de l’entrepreneur. Tout est dit ! Bravo ! Et surtout merci !

    • Céline

      Une “to do list” perpétuelle de l’entrepreneur… bien trouvé 😉 A bientôt Diana.

  • Rebecca

    Génial, je pars à la découverte de tous ces entrepreneurs…

    • Céline

      🙂

  • Gwennan Melscoët

    Je suis étonnée tellement ce “croire au possible” vient à moi ces jours-ci.
    – ton article sur le forum
    – mon inspiration à la rédaction d’un article il y a quelques jours sur “Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait” de Mark Twain.
    – le dernier “matin magique”
    – et d’autres signes encore…
    Est-ce moi qui y suis particulièrement sensible en ce moment ou c’est dans l’air du temps ?
    Je voulais aussi revenir sur le terme “innovation”. Comme tu le dis, on pense avant tout à un “produit révolutionnaire”. Du coup, est-ce possible de trouver un autre mot qui ne soit pas connoté ?

    • Céline

      Bonsoir Gwennan, “croire au possible” : si nous ne le faisons pas pour nous et pour nos projets, qui y croira à notre place ?! En tant qu’entrepreneur nous avons la liberté – et je dirais même le devoir – d’inventer le monde que nous voulons… à notre échelle et à notre façon. So let’s go for it !
      L’innovation, avant d’être un produit, c’est un état d’esprit. Très bien résumé par Mr Monjou : “innover c’est oser prendre quelque chose qui est déjà là et oser dire : je rajoute autre chose à tout ça”.
      Et en ça c’est déjà une amorce de révolution 😉

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.