Faire comme tout le monde... ou faire autrement • Le luxe d'être soi

Faire comme tout le monde… ou faire autrement

© Photo Kendall Goodwin

 
Florilège de sujets sur lesquels on m’a récemment demandé mon avis :
“Il paraît que…
… il faut porter des couleurs pastel cet été
… il faut faire des articles courts pour avoir de l’audience sur son blog
… il faut être sur le-nouveau-réseau-social-à-la-mode Pinterest
… il faut être vu à un maximum d’endroits pour se faire connaître…”

Il faut… il faut… il faut… et vous dans tout ça ?!

 

Bonne ou mauvaise nouvelle :
les règles, il faut les connaître…
pour mieux les contourner !

 

On vit dans un monde d’hyper compétition, d’hyper communication, où tout se sait, se voit, se compare, se vérifie. Logique qu’on ait besoin de se référer à un curseur extérieur pour savoir où aller, et comment.

Pourtant, pour se démarquer en incarnant son identité de marque, il est nécessaire et même indispensable d’apprendre à penser, faire, être autrement. A ne rien prendre pour acquis, à oser aller à contre-courant des choses déjà établies, pour se faire son propre jugement. Car ce qui est bon pour l’autre, ne l’est pas forcément pour soi… et vice versa.

 

Back to basics !

 

Commençons par le commencement, remontons à la source : vous ! Pour prendre les bonnes décisions, commencez par vous poser les bonnes questions : celles que personne ne se pose, parce que personne n’a le temps, l’envie, l’énergie… mais celles qui peuvent vous apporter de vraies réponses.

Quand vous avez un choix à faire, quelqu’il soit (vital ou futil), posez-vous seulement ces 3 questions :

 

Pourquoi ?
Pour qui ?
Comment ?

 

Prenons un exemple de base qu’on vit tous chaque matin : s’habiller.

Etape qui semble anodine et qui pourtant va conditionner le reste de votre journée. Evidemment, on a tous l’embarras du choix devant sa penderie… mais jamais rien à se mettre. Du coup, tout le monde finit habillé pareil : camaïeu de noir, gris et beige. Comme ça, on ne prend pas de risque.

Mais à ne pas prendre de risque, on est finalement noyé dans la masse. Interchangeable. Invisible. Parfois c’est pratique et confortable d’être invisible (pour moi la première). Mais en contexte professionnel, quand on a une idée, un talent, un produit à défendre, c’est réduire considérablement ses chances de réussite.

Parce que, comme je le dis toujours, à offre égale et prix égaux, qu’est-ce qui vous distingue de toutes les autres personnes qui font le même métier que vous ? Qu’est-ce qui fait qu’on va acheter chez vous, et pas ailleurs ? Oh, ce n’est pas juste une histoire de vêtements. C’est d’abord une histoire de message.

 

Pourquoi vous vous habiller le matin ?
Qu’est-ce que vos vêtements racontent de vous, de votre métier ?
Quelles idées avez-vous besoin de faire passer ?
Quelle facette de vous avez-vous envie de montrer ?


Pour qui
 vous vous habiller ?
A quels interlocuteurs vous vous adressez ?
A quels évènements vous assistez ?
Quels codes vous devez respecter ?
Quels codes vous pouvez transgresser ?


Comment
vos vêtements impactent votre communication ?
Quelles couleurs / formes / matières / styles véhiculent le mieux vos valeurs ?
Comment vous rendez visible ce que vous êtes et ce que vous faites ?

 

Transposez cet exemple vestimentaire à n’importe quel contexte où votre professionnalisme est en jeu. Faute de réponse à ces questions, on cherche à faire comme tout le monde pour se rassurer

Ou alors on fait en fonction du feeling du moment, mais comme le feeling du lendemain risque d’être différent, au final on renvoie un message brouillé.
Ou au pire, pas de message du tout.

 

Sans message, vous n’êtes
ni identifiable, ni mémorisable.
Incarnez ce que vous vendez :
c’est votre meilleure publicité

 

L’intérêt de se poser les bonnes questions,
c’est qu’une fois qu’on a les réponses,
“y a plus qu’à” décliner.

Votre message, c’est votre ADN. Votre image et votre communication ne sont que les outils pour le véhiculer. Et quand on sait qui on est et où on va, on gagne de l’énergie, de l’efficacité, du temps… et on le sait tous quand on gère une entreprise : “time is money”.

Votre message, ce n’est pas seulement un slogan publicitaire qui claque sur votre plaquette et votre site internet. Votre message, c’est la synthèse de ce que vous êtes et de ce que vous faites. Forcément unique !

Regardez autour de vous les personnalités qui réussissent (pour leur travail, pas pour leur peoplisation). Elles ont toutes en commun :
• une identité de marque forte
• un positionnement précis
• une image qu’on n’oublie pas

J’en ai parlé lors de mon intervention chez les Mampreneurs Paris : pourquoi Omar Sy, Jean Dujardin et Maïwenn ont été acclamés par le public, par la critique et multi-récompensés ?

Pour leur talent, mais pas seulement.

Parce qu’ils incarnent merveilleusement ce qu’ils vendent.
Ils ne trichent pas.
Ils tracent leur route dans la même direction depuis des années.
Ils se sont battus pour faire exister un projet OVNI qui leur tenait à coeur,
quand tout le monde leur disait qu’il n’était pas assez “bankable”.

 

Authenticité,
cohérence, singularité.
Après le triomphe du bling bling,
le triomphe du sens !

 

Dans un contexte difficile comme celui qu’on traverse tous, on en a marre des promesses. On veut des actes ! Autant dire que ce ne sont pas nos hommes politiques qui vont changer la face du monde…

 

Ma seule consigne de vote :
à vos messages…
à vos différences !

 

18 Commentaires

  • Avatar

    Stelda

    Je n’ai pas eu le temps de lire toutes tes archives mais quel plaisir j’ai ressenti à lire cet article! C’est vrai, on a besoin d’un retour au sens (c’est la loi de Poiret…). Cesser de courir pour aller toujours plus vite (oui, mais où ? et comment?), cesser de vouloir être pareil (à qui ? pourquoi ?), cesser d’être control freak. On a droit à l’erreur, on a le droit de penser différemment. Et c’est souvent ce qui fait avancer tous les domaines : la littérature, l’économie, l’industrie…
    Merci de le dire et le redire.

    • Avatar

      Céline

      Bonjour Stelda et tout d’abord bienvenue ! Je ne connaissais pas la loi de Poiret, et après recherche je trouve intéressant de partager l’info : “Paul Poiret, célèbre couturier français du début du XXe siècle et précuseur de ce précepte : lorsqu’une tendance vestimentaire est poussée à son extrémité, c’est qu’elle s’apprête à repartir dans l’autre sens. Le couturier avait noté que des chapeaux très surchargés annonçaient la disparition prochaine de toute garniture sur les modèles de l’année suivante”.

      Après le triomphe du bling bling, le triomphe du sens… c’est exactement ça. Dans Alice au Pays des merveilles il y a cette phrase très juste qui résume bien notre époque aujourd’hui : “si le monde n’a absolument aucun sens, qui nous empêche d’en inventer un ?”. C’est effectivement ce qui fait avancer tous les domaines.

  • Avatar

    Flo

    Donner un sens à nos actes pour avancer, pour faire avancer, pour oser dans l’intégralité de chaque être. Cette article arrive à point nommé… Au plaisir de vous lire.

    • Avatar

      Céline

      Je sais qu’il arrive à point Flo 😉 Ne perdez pas le cap, tenez bon !

  • Avatar

    Célia

    Attention ça va être court et sincère: C’est exactement ça !

    Keep on …

    • Avatar

      Céline

      Coucou Célia, contente de te lire ici ! Pas surprise qu’on partage tout à fait ce point de vue 😉

  • Avatar

    ELISE LE PALLABRE

    Je ne connaissais pas non plus ce M. Poiret(enchantée !)
    Je vote pour que cette recherche de sens ne rime avec mode – ou une mode plutôt – : que toutes les modes puissent s’exprimer, avec du sens.

    Au passage si une créatrice de mode lisait ce blog, j’aimerais trouver des vêtements texturés, naturels, en jaune ! et en grande taille ( facile non ? ): mon besoin et mon envie de cohérence seraient comblés.

    Merci beaucoup Céline pour cet article éclairant et stimulant l’imagination !

    • Avatar

      Céline

      Vous avez raison Elise, point important, cette recherche de sens est bien plus qu’une mode… une lame de fond, et sans précédent parce que bientôt ce ne sera plus seulement nécessaire, mais vital ! Chouette votre cohérence vestimentaire, et pourquoi ne pas les créer ces vêtements ?

  • Avatar

    Elise

    Vu l’offre à ce jour, j’y pense de plus en plus…et je cherche !

    • Avatar

      Céline

      Elise, votre imagination et une couturière pourraient aussi faire l’affaire !

  • Avatar

    Lise

    Céline, Céline,
    Au sortir d’une periode de bipolarité professionnelle, je dois avouer que je me rends de plus en plus souvent sur ton blog où je trouve souvent des réponses ou des éclaircissements (après “le prophète” “le luxe d’être soi” 😉 Je te remercie car tu fais évoluer ma petite idée vers un beau projet! Au plaisir de se retrouver dans la fraîcheur des hauts de mon Île.

    • Avatar

      Céline

      Chère Lise, quel plaisir de te lire ici !! Et ravie que tu trouves des bouts de réponse ici pour passer de l’idée au Projet. J’en profite pour dire à tous ceux qui rêvent : continuez, construisez, gardez la foi… ça finit toujours par payer, dans tous les sens du terme.

  • Avatar

    Patricia

    Quand le contre-sens prend enfin tout son sens, voilà ce que m’inspire cet article et ce que je vis aujourd’hui.;-)

    Merci Céline!

    • Avatar

      Céline

      “Quand le contre-sens prend enfin tout son sens”, j’aime !!! Merci Patricia 😉

  • Avatar

    Rebecca

    Ce qui est magique quand je te lis c’est que ce que tu écris sonne comme une évidence et pourtant, si je ne l’avais pas lu, ici, et bien ces fondamentaux, je n’arriverais pas à les mettre en mots, dans l’ordre, dans le bon ordre. La lecture de ton blog m’accompagne vraiment. Je ne dis pas que dès ce soir je vais refaire toute ma garde-robe 😉 mais tes textes cheminent en moi. Doucement, et parfois, je reviens sur un ancien post pour me remettre une idée en tête. Bref, merci!

    • Avatar

      Céline

      Rebecca, figure-toi que cet article je l’avais depuis quelques semaines en préparation, et impossible d’articuler mes idées. Ce sont souvent des déclics extérieurs qui me permettent d’assembler les “pièces du puzzle” : pour moi ça a été le 1er tour des élections présidentielles !!! Je me suis dit : non mais là c’est plus possible ! Je crois que les révoltes permettent de faire germer les idées !

  • Avatar

    Aurélie LE GRAND

    Pourquoi? Pourqui? Comment? Identité forte, image qu’on oublie pas… De nombreux mots qui résonnent en moi et sonnent juste et cohérents.
    Pour l’entrepreneur qui est en moi, ce sont des concepts à relire pour ne pas oublier que naturellement, on les suit en se posant les bonnes questions
    Pour la femme qui est en moi, c’est apprendre à se souvenir, comprendre pourquoi je me suis toujours sentie différente
    Pour la maman qui est en moi, penser à transmettre se savoir être

    Merci Céline

    • Avatar

      Céline

      Aurélie, continue à te sentir différente et à nous le transmettre !!

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

dolor. ultricies justo facilisis consectetur nec mi, dapibus